Terre des Chèvres
REDCAP Chèvres au pâturage journées de l'herbe
Conseil Régional des Pays de la Loire CRDC - Centre de Ressources et de documentation caprine Résilience des systèmes d'élevage caprins de Nouvelle-Aquitaine - L'Union européenne, le fond européen agricole pour le développement rural et la Région Nouvelle-Aquitaine investissent dans les zones rurales L'Europe s'engage en Nouvelle-Aquitaine FRCAP - Chevriers Nouvelle-Aquitaine - Vendée BRILAC Région Nouvelle-Aquitaine

Utiliser la ration mélangée en élevage caprin

Utiliser une ration mélangée pour l’alimentation des chèvres présente des avantages en termes d’indicateur de pilotage de la ration et de maîtrise du coût alimentaire (par mesure des quantités distribuées et ingérées). Mais la chèvre n’aime pas qu’on lui « touille » son repas ! Il faut veiller à trouver un bon compromis entre qualité de la ration, et fibrosité physique. Certaines précautions sont donc à prendre pour limiter les risques métaboliques, tout en favorisant l’ingestion :

  • • Ne pas additionner les aliments composants le bol : 3 à 4 aliments suffisent
  • • Ne pas changer brusquement la composition du bol
  • • L’ordre d’incorporation des aliments est essentielle : du moins fragile au plus fragile (foin, concentré puis fourrages humides).
  • • Pour une ration de 3 kg de MS ingérée, compter au moins 1 kg de MS de foin fibreux.

Le temps de mélange des différents aliments est important, et doit être mesuré, pour avoir la « bonne recette ». Il est également recommandé de veiller à apporter des fourrages plus grossiers au râtelier (300-400 g), pour favoriser la rumination

Plus d’info dans l’article de la Chèvre et sur les posters présentés lors du salon MécaElevage (2014) ci-joint

Documents

Panneau MecaElevage

Panneau MecaElevage

PDF 753.3 ko