Terre des Chèvres
REDCAP Qualité des fourrages
Stéphanie Kaminsky

Stéphanie Kaminsky

PRODUIRE DU LAIT DE CHÈVRE...EN PÂTURANT DES CULTURES FOURRAGÈRES ANNUELLES

« Pour produire 147 000 litres de lait de chèvre, avec 150 chèvres sur une surface de 50 ha, nous misons sur le pâturage de surfaces fourragères annuelles et du foin de luzerne. 75 % des aliments consommés par les chèvres sont produits sur l’élevage. »

Nombre de Chèvres : 150

Système fourrager : Pâturage

Adresse : 24340 La Rochebeaucourt et Argentine

Situées dans le Périgord vert, à la frontière entre la Dordogne et la Charente, ces terres calcaires sont en grande partie labourables. La SFP représente 80 % de la SAU, avec une part importante de cultures fourragères annuelles. Le parcellaire est composé d’un îlot central de 12 ha de parcelles pâturables proche de l’exploitation et de 38 ha de parcelles plus éloignées pour l’affouragement (luzerne), le stock hivernal (foin de luzerne) et la production d’aliments (méteil grain : triticale, avoine, pois).

L’autonomie alimentaire de l’élevage est de 75 %. Elle est permise par une autonomie fourragère totale, qui passe par un chargement pertinent pour un système pâturant. La part de concentrés et déshydratés consommés par les chèvres représente 30 % de la ration, soit 360 kg par chèvre ou 380 g par litre de lait. Parmi les concentrés, seul le méteil est produit sur l’élevage. La disponibilité en surface est un facteur limitant pour autoproduire d’autres aliments.

vidéo réalisée par Réussir Périgord, lors de la journée portes-ouvertes d’avril 2017.