Terre des Chèvres
REDCAP Chèvre alpine au pâturage Chèvre saanen au pâturage Chèvres au pâturage Chèvres alpines
Région Nouvelle-Aquitaine Conseil Régional des Pays de la Loire CRDC - Centre de Ressources et de documentation caprine L'Europe s'engage en Nouvelle-Aquitaine Résilience des systèmes d'élevage caprins de Nouvelle-Aquitaine - L'Union européenne, le fond européen agricole pour le développement rural et la Région Nouvelle-Aquitaine investissent dans les zones rurales BRILAC FRCAP - Chevriers Nouvelle-Aquitaine - Vendée
Étalement de la production – à chaque saison sa reproduction

Étalement de la production – à chaque saison sa reproduction

Devant les besoins du marché en lait de chèvre tout au long de l’année et les fluctuations annuelles du prix du lait, la maîtrise du désaisonnement en élevage caprin est essentielle. Différentes techniques de reproduction sont disponibles au cours de l’année pour permettre le pilotage de la production laitière.

Un des moyens permettant le pilotage de la production laitière consiste en la maîtrise de la reproduction du troupeau. Plusieurs facteurs peuvent pousser à s’interroger sur la conduite de la reproduction : incitation des laiteries, changements d’associés sur l’exploitation, modification des ateliers, etc… Il peut être intéressant de faire le point régulièrement sur la conduite pour vérifier qu’elle répond bien aux objectifs / contraintes de l’exploitation.

Désaisonner ses mises-bas, pratiquer des lactations longues, en combinaison ou non avec une période de reproduction de saison, sont des techniques permettant de moduler sa part de lait d’automne. Mais le choix de la technique à mettre en œuvre doit cependant bien prendre en compte les aspects :
- organisationnels au niveau de l’exploitation (concurrence entre ateliers, main d’œuvre disponible, étalement de l’activité ou pics d’activité…)
- économiques (grille de prix du lait, périodes de tarissement et trésorerie…)
- structurels (capacité d’accueil du bâtiment chevrettes, stockage des fourrages, possibilités d’allotements…).

Les modifications de conduite sont toujours risquées. Il est nécessaire d’anticiper la période de transition (résultats techniques, trésorerie, etc…). Vous pouvez vous faire accompagner par vos conseillers. Un outil de prévision et de simulation existe. Il permet de modéliser un système dans votre contexte d’élevage (primipares vs multipares, lactations longues, réformes, arrivée des chevrettes, etc…).

De nombreuses solutions existent pour la mise à la reproduction des chèvres. Certains protocoles ont des spécificités liées à la saisonnalité des caprins, et ne sont donc pas applicables toute l’année. Certains protocoles peuvent être incompatibles avec des contraintes particulières de l’exploitation (bâtiments équipés pour le traitement lumineux, possibilité de séparation des mâles, cahiers des charges, choix individuels…). Les exigences de résultats ou de groupage des mises-bas peuvent également orienter les choix.

Il est possible de mettre des chèvres à la reproduction avec de bons résultats toute l’année. Les protocoles peuvent se combiner pour améliorer les résultats. Cependant, les protocoles ne peuvent pas forcement se cumuler dans un même bâtiment et des interactions existent. Vous pouvez vous faire accompagner par vos conseillers. Un outil de suivi de la fertilité et d’audit des pratiques existe. Il vous permettra d’identifier les pratiques à risques et d’apporter des mesures correctives. Vous pouvez également vous référer aux fiches techniques du Groupe Reproduction Caprine.

Intervenants : Lisa Johnson (Évolution), Alice Fatet (INRA)

Documents