Terre des Chèvres
REDCAP Luzerne en fleur - journées de l'herbe - septembre 2011
Région Nouvelle-Aquitaine Résilience des systèmes d'élevage caprins de Nouvelle-Aquitaine - L'Union européenne, le fond européen agricole pour le développement rural et la Région Nouvelle-Aquitaine investissent dans les zones rurales Conseil Régional des Pays de la Loire CRDC - Centre de Ressources et de documentation caprine L'Europe s'engage en Nouvelle-Aquitaine FRCAP - Chevriers Nouvelle-Aquitaine - Vendée BRILAC
Présentation du projet PEI sur l'adaptation des systèmes d'élevage caprin au changement climatique

Présentation du projet PEI sur l’adaptation des systèmes d’élevage caprin au changement climatique

UN PROGRAMME POUR CONSTRUIRE, ÉVALUER ET AGIR Le projet s’inscrit dans la feuille de route de la transition agricole de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la filière caprine régionale (BRILAC) et nationale (ANICAP). Un projet collectif réalisé entre 2019 et 2022

Depuis 6 ans, les acteurs du développement et de la recherche de la filière caprine ont engagé des actions de recherche appliquée pour favoriser l’autonomie alimentaire des systèmes d’élevages caprins laitiers par une meilleure valorisation de l’herbe en Nouvelle-Aquitaine. Ces actions s’appuyent sur les réseaux REDCap et Inosys-Réseaux d’Elevage, le dispositif expérimental de l’Inra de Lusignan et le financement de projets tels que le PSDR Flèche et du Casdar CAPHerb. La pérennité de ces systèmes exige une meilleure résilience, notamment face aux conséquences du changement climatique.

Ce travail s’appuiera sur 6 groupes d’éleveurs de chèvres de Nouvelle-Aquitaine, un groupe d’apprenants, le dispositif expérimental Patuchev (Inra-Lusignan) et le réseau de conseillers caprins du REDCap. Au sein de chaque groupe, qui illustrera une unité agroclimatique et un modèle d’élevage caprin fréquent de la zone étudiée, nous prendrons connaissance des conséquences du changement climatique sur les systèmes d’élevage puis nous ferons la co-conception de systèmes caprins innovants et adaptés au changement climatique, au regard du système fourrager, du système de culture et de l’organisation des chantiers de récolte et de la distribution des aliments. La mesure d’un ensemble d’indicateurs de durabilité évaluera ces systèmes co-construits. En parallèle, de nouvelles ressources fourragères et de nouveaux itinéraires techniques seront identifiés et évalués en élevage, dans un objectif de sécuriser les systèmes fourragers caprins de Nouvelle-Aquitaine.