Terre des Chèvres
REDCAP Chèvre alpine au pâturage Gilles Amiot et ses chevres au pâturage Chèvres alpines

REDCAP

Réseau d’expérimentation et de développement caprin

Le projet REDCap regroupe autour du projet de recherche Patuchev de l’Unité Expérimentale Ferlus de l’INRA de Lusignan (86) éleveurs, chercheurs et agents de développement pour :

  • Capitaliser les connaissances des éleveurs et techniciens engagés sur le terrain concernant les thématiques de travail du réseau
  • Mettre au point des systèmes d’élevage herbagers adaptés à la région (contexte pédo-climatique, taille des troupeaux), avec une conduite de la reproduction sans recours aux hormones exogènes
  • Etudier les liens entre les systèmes d’alimentation et la qualité des produits dans le cadre de démarche d’identification régionale des produits.
  • Améliorer l’efficacité du dispositif de recherche et développement en production caprine et organiser le transfert à l’ensemble des éleveurs. Le réseau REDCAP vise l’acquisition et la diffusion de connaissances.

Diversifier les luzernes pour plus de sécurité en Charente !

Dans le nord de la Charente, à Villefagnan, un groupe de 5 éleveurs participe au projet régional sur l’adaptation des systèmes caprins au changement climatique. La luzerne est le pivot de leur système (...)

Essai paysan de méteil d’été pâturé en Sarthe

Le groupe GIEE de la Sarthe travaille sur la possibilité de faire pâturer les chèvres en période estivale. L’enjeu pour ces systèmes caprins fromager-fermiers est de poursuivre le pâturage durant (...)

A Beaupréau (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage, avec quelques vaches allaitantes

A Beaupréau, en Maine-et-Loire, 5 éleveurs réfléchissent à l’adaptation de leur système d’élevage au changement climatique, dans un contexte de systèmes d’élevage herbager, avec 300 chèvres, 10 vaches allaintantes et 80 ha de surface agricole (dont 50 ha de prairies). La prairie multi-espèces riche en légumineuses, les luzernières, les prairies naturelles et les prairies riches en RGI sont au cœur du système fourrager.

Ce groupe est animé par Olivier Prodhomme, de la Chambre d’Agriculture des Pays de la Loire.

A Segré (Maine et Loire), un système en polyculture-élevage avec une diversité de fourrages

A Segré, en Maine-et-Loire, 5 éleveurs réfléchissent à l’adaptation de leur système d’élevage au changement climatique, dans un contexte de systèmes d’élevage en polyculture-élevage, avec 400 chèvres et 100 ha de surface agricole (dont 80 ha de cultures fourragères). Les luzernières, prairies naturelles et l’ensilage de maïs sont eau cœur du système fourrager.

Ce groupe est animé par Virginie Tardif, de Seenovia.

Actualité

REDCap’Info

Retrouvez tous les mois les conseils techniques et pratiques des conseillers du réseau REDCap sur la conduite du troupeau caprin et la valorisation de la prairie ! A retrouver dans la presse agricole départementale de Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire.

En début de saison d’affouragement, il faut « sortir l’autochargeuse le plus tôt possible » ! Il faut débuter l’affouragement en vert le plus tôt (...)

Résilience des systèmes d’élevage caprins de Nouvelle-Aquitaine

L’Union européenne, le fond européen agricole pour le développement rural et la Région Nouvelle-Aquitaine investissent dans les zones rurales

Groupe opérationnel du Programme Européen pour l’Innovation (PEI) en Nouvelle-Aquitaine (2019-2021) : Conception, évaluation, et développement de systèmes caprins résilients en Nouvelle-Aquitaine : des systèmes attractifs pour installer des éleveurs

Les objectifs du projet sont la conception, l’évaluation, et le développement de systèmes caprins résilients en Nouvelle-Aquitaine : des systèmes (...)